Archive pour la catégorie 'Crise'

Fiche de lecture – L. Chauvel, Les Classes moyennes à la dérive, 2006

Fiche de lecture écrite par L. Van Der Eecken

Louis CHAUVEL (2006), Les Classes moyennes à la dérive, Paris, Seuil/La République des Idées, 142 pages. 

 

 

Biographie

 

 

Louis Chauvel (1967-) est un sociologue français attaché à plusieurs équipes de recherches (Observatoire sociologique du changement, associé au CNRS ; OFCE ; Observatoire des inégalités), il est professeur à l’Institut d’études politiques de Paris (1998) et membre de l’Institut universitaire de France (2003). Influencé par Bourdieu et Mendras, entre autres, ses recherches portent sur l’évolution des structures sociales françaises depuis un siècle, la fracture générationnelle, les inégalités sociales ; ces premières sont notamment enrichies par sa formation de statisticien, dont il utilise abondamment les outils, notamment pour s’engager dans l’action militante. Il a publié de nombreux articles scientifiques et quelques ouvrages, dont Le Destin des Générations en 2002, réédité en 2010, et Comprendre la Ve République en 2010. Read the rest of this entry »

Conférence du 24/09/13 – « Du capitalisme faisons table rase »

Ce mardi 24 septembre 2013, nous sommes allés à l’ESSEC, à Cergy, pour assister à la conférence intitulée « Du capitalisme faisons table rase », organisée par les étudiants de l’école de commerce dans le cadre des Mardis de l’ESSEC. Les invités (Frédéric Lordon, Christophe Ramaux, Henri Sterdyniak, Frédéric Boccara) font partie de l’association des Economistes Atterrés, un collectif d’économistes et de citoyens qui milite pour sortir des politiques néolibérales européennes, créé le 7 septembre 2010 par la publication d’un Manifeste.

Nous n’avons pas pu arriver en même temps à Cergy – nous nous sommes même égarés à l’arrivée – ; quand nous sommes arrivés, la salle était pleine, nous avons même eu du mal à trouver des places. Ces différents contretemps nous ont empêchés de nous concerter durant la conférence et, ainsi, d’avoir une vue d’ensemble.

La conférence a été introduite de façon humoristique par deux étudiantes, et un système de messagerie instantanée (via Twitter) était installé au-dessus des invités, permettant l’interactivité avec le public. F. Lordon a d’ailleurs émis une critique vis-à-vis de ce système.

Les thèmes abordés par la conférence étaient nombreux : la responsabilité des marchés financiers dans la crise, le modèle néolibéral européen, le rôle de l’Etat dans l’économie, et l’effectivité de la critique formulée par les Atterrés. Read the rest of this entry »

Note de lecture – L. Chauvel, Les Classes moyennes à la dérive, 2006

Note de lecture écrite par L. Van Der Eecken. 

Louis CHAUVEL (2006), Les Classes moyennes à la dérive, Paris, Seuil/La République des Idées, 142 pages.

 

A l’instar de la classe ouvrière dans les années 1980, les classes moyennes seraient actuellement « à la dérive ». Et, pour le sociologue Louis Chauvel, cette question est centrale justement parce que, à l’instar de la classe ouvrière durant les Trente Glorieuses, « l’efficacité économique, la stabilité sociale et la dynamique démocratique dépendent étroitement » (p. 10) des classes moyennes. L’ouvrage est aussi rigoureux scientifiquement qu’il est politique, pas un hasard quand on connaît le co-éditeur : La République des Idées[1]. Après avoir démontré l’impossibilité de les définir unanimement[2], l’auteur expose leur particularité : à la fois très hétérogènes, car traversées par plusieurs oppositions (supérieure/inférieure, salariée/indépendante, secteur privé/secteur public), et en même temps unies par une forte identification car « [relevant] d’un rêve collectif partiellement réalisé » (p. 33). Les classes moyennes mobilisent parce qu’elles sont porteuses d’un projet de société auquel une majorité d’individus est capable d’adhérer, transcendant les clivages de la société industrielle. Mais, prudence, rappelle le chercheur : « Les classes moyennes n’existent que dans le devenir, et dès que ce mouvement est interrompu, l’ensemble se désagrège. » (p. 43) Read the rest of this entry »

La souffrance au travail en documentaires (3/3)

La 3e partie d’un article commencé ici et continué ici.

 

La troisième série de vidéos est un entretien avec Danièle Linhart, sociologue spécialiste du travail :

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube Read the rest of this entry »

La souffrance au travail en documentaires (2/3)

Suite de la première partie disponible ici.

 

Nous allons enfin introduire une série de vidéos spécifiques. L’association Diffusion des Connaissances sur le Travail Humain a créé un site Internet (http://www.souffrance-et-travail.com) très complet sur la souffrance au travail, et, avec l’aimable autorisation des auteurs, a diffusé via leur chaîne Youtube, toute une série d’entretiens avec des spécialistes des questions du travail, très instructifs. Nous en sélectionnerons quelques-unes.

La première série de vidéos est un long entretien en 12 parties du psychanalyste et psychodynamicien du travail Christophe Dejours (la version longue de son entretien dans le film J’ai (très) mal au travail), qu’on entend aussi dans La Mise à mort du travail et dans Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés :

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube Read the rest of this entry »

La souffrance au travail en documentaires (1/3)

Nous vous proposons aujourd’hui une série de documentaires sur la souffrance au travail qui, fait social qui est devenu fait de société depuis une dizaine d’années pour devenir actuellement une question de santé publique, engageant, dans une perspective plus globale, une réflexion sur le rapport au travail, la transformation du capitalisme et le développement de la mondialisation.

 

_________________________________

Débutons par un long mais passionnant documentaire de Jean-Robert Viallet (le plus complexe, le plus global) qui s’intitule La Mise à mort du travail, réalisé en 2009, et diffusé alors sur France 2 ; il est constitué de trois parties (La Destruction, L’Aliénation, La Dépossession) :

Read the rest of this entry »

Le multiplicateur

Cet article a été écrit par l’un des professeurs de SES du lycée d’Hulst-Paris, M. Van Der Eecken.

Le multiplicateur est un mécanisme économique général selon lequel la variation d’une grandeur économique entraîne une variation plus importante d’une autre grandeur.

 

Origines et définitions

 

Inspiré par l’économiste polonais Michal Kalecki (1899-1970) et par des économistes allemands, c’est l’anglais Richard Ferdinand Kahn qui a mis en lumière ce mécanisme dans un article de juin 1931, « The Relation of Home Investment to Unemployment », publié dans l’Economic Journal. Kahn faisait partie de l’équipe de chercheurs surnommée le « Circus », constituée autour de Keynes – qui avait été son professeur à Cambridge – dans le but de dépasser le modèle néoclassique.

Le multiplicateur dans Chômage richard-kahn-2-copie

Read the rest of this entry »

L’Allemagne en Europe : austérité, dette, inflation et Goethe

Nous vous proposons aujourd’hui une série de documents pour tenter de comprendre la politique européenne de l’Allemagne.

 

Commençons par une vidéo de vulgarisation qui s’intéresse à la lourde histoire politique, économique et monétaire de l’Allemagne :

Image de prévisualisation YouTube

Mehdi LITIM (2012), « Une névrose allemande », L’Ecopourtous, 22 mars, http://alternatives-economiques.fr/blogs/litim/2012/03/22/une-nevrose-allemande/.

Read the rest of this entry »

Publié dans:Crise, Dette, Grèce |on 15 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

La pauvreté, un défi pour l’humanité ? (Arte)

Fin novembre 2012, Arte a lancé une initiative en diffusant huit documentaires sur le thème de la pauvreté. Nous vous proposons aujourd’hui plusieurs de ces documentaires, avec une présentation du projet. 

 

Après le grand succès du projet international « Why Democracy ? – Démocratie… pour tous ? » (2007), Arte diffuse du 27 au 29 novembre « Why Poverty ? La pauvreté – un défi pour l’humanité », projet initié par l’ONG Steps International et un groupe de chaînes de TV publiques dont Arte, la BBC, la danoise DR, la ZDF, la japonaise NHK, la suédoise SVT.

Image de prévisualisation YouTube

 

Read the rest of this entry »

Publié dans:Afrique, Chômage, Crise, Développement, Pauvreté |on 26 novembre, 2012 |Pas de commentaires »

Télé : la crise économique (France 5, 27/11)

Mardi 27 novembre, France 5 a diffusé un magazine intitulé « Voyage au bout de la crise » qui tentait de décrypter la crise économique qui ronge l’Europe et le monde depuis 4 ans. La crise marque-t-elle la fin d’un certain système néolibéral ? Au sommaire : Radiographie d’une catastrophe annoncée ; Comment s’en sortir ? ; A l’horizon de la crise.

Image de prévisualisation YouTube

(Dépêchez-vous de visionner cette vidéo avant qu’elle soit supprimée de Youtube !)

Les invités :

Pierre Dardot (philosophe, spécialiste de Marx) n’est pas apparu

Karine Berger (économiste, députée socialiste) n’est pas apparue

Jean-Marc Daniel (économiste, prof à l’ESCP)

Christophe Ramaux (économiste, chercheur à la Sorbonne)

Erik Izaelewicz (directeur de la rédaction du Monde) est prématurément décédé

Augustin Landier (professeur à l’Ecole d’Economie de Toulouse)

Agnès Bénassy-Quéré (économiste, du Conseil d’analyse économique)

Bernard Gazier (économiste et historien, Paris-I)

Jean-Yves Camus (politologue spécialiste de l’extrême-droite) a été remplacé par Béatrice Giblin (géographe à l’Institut Français de Géopolitique)

Marie-Anne Matard-Bonucci (chercheuse associée au Centre d’histoire de Sciences-Po)

Frédéric Lordon (CNRS) a été remplacé par l’économiste Benjamin Coriat (économiste)

André Orléan (économiste à l’EHESS) a été remplacé par l’économiste Dominique Plihon (économiste, spécialiste de la finance)

Publié dans:Crise |on 22 novembre, 2012 |Pas de commentaires »
12

Utopiesurmesure |
club des francophones |
Confiez vos affaires et vos... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Diagefofog
| Theworldofhipsters
| Lallamoulati