Archive pour avril, 2013

Note de lecture – L. Chauvel, Les Classes moyennes à la dérive, 2006

Note de lecture écrite par L. Van Der Eecken. 

Louis CHAUVEL (2006), Les Classes moyennes à la dérive, Paris, Seuil/La République des Idées, 142 pages.

 

A l’instar de la classe ouvrière dans les années 1980, les classes moyennes seraient actuellement « à la dérive ». Et, pour le sociologue Louis Chauvel, cette question est centrale justement parce que, à l’instar de la classe ouvrière durant les Trente Glorieuses, « l’efficacité économique, la stabilité sociale et la dynamique démocratique dépendent étroitement » (p. 10) des classes moyennes. L’ouvrage est aussi rigoureux scientifiquement qu’il est politique, pas un hasard quand on connaît le co-éditeur : La République des Idées[1]. Après avoir démontré l’impossibilité de les définir unanimement[2], l’auteur expose leur particularité : à la fois très hétérogènes, car traversées par plusieurs oppositions (supérieure/inférieure, salariée/indépendante, secteur privé/secteur public), et en même temps unies par une forte identification car « [relevant] d’un rêve collectif partiellement réalisé » (p. 33). Les classes moyennes mobilisent parce qu’elles sont porteuses d’un projet de société auquel une majorité d’individus est capable d’adhérer, transcendant les clivages de la société industrielle. Mais, prudence, rappelle le chercheur : « Les classes moyennes n’existent que dans le devenir, et dès que ce mouvement est interrompu, l’ensemble se désagrège. » (p. 43) Read the rest of this entry »

Utopiesurmesure |
club des francophones |
Confiez vos affaires et vos... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Diagefofog
| Theworldofhipsters
| Lallamoulati