Bien-être 2012, selon le Legatum Institute

Fin octobre 2012, le Legatum Institute (une organisation internationale privée, indépendante et non partisane, réfléchissant notamment aux politiques publiques et au développement) a publié son rapport annuel basé sur son indice de « prospérité ». Ce niveau de prospérité est mesuré pour 142 pays à partir de huit critères principaux : éducation, santé, sûreté et sécurité, économie, gouvernance, liberté individuelle, capital social et entrepreneuriat, opportunités économiques. Vidéo de présentation (en anglais) :

Image de prévisualisation YouTube

 

Notons l’extrait de discours de Robert Kennedy, candidat à l’élection présidentielle, qu’il a prononcé le 18 mars 1968 à l’université du Kansas :

« Notre PIB prend en compte, dans ses calculs, la pollution de l’air, la publicité pour le tabac et les courses des ambulances qui ramassent les blessés sur nos routes. Il comptabilise les systèmes de sécurité que nous installons pour protéger nos habitations et le coût des prisons où nous enfermons ceux qui réussissent à les forcer. Il intègre la destruction de nos forêts de séquoias ainsi que leur remplacement par un urbanisme tentaculaire et chaotique. Il comprend la production de napalm, des armes nucléaires et des voitures blindées de la police destinées à réprimer des émeutes dans nos villes. Il comptabilise la fabrication du fusil Whitman et du couteau Speck, ainsi que les programmes de télévision qui glorifient la violence dans le but de vendre les jouets correspondants à nos enfants. En revanche, le PIB ne tient pas compte de la santé de nos enfants, de la qualité de leur instruction, ni de la gaieté de leurs jeux. Il ne mesure pas la beauté de notre poésie ou la solidité de nos mariages. Il ne songe pas à évaluer la qualité de nos débats politiques ou l’intégrité de nos représentants. Il ne prend pas en considération notre courage, notre sagesse ou notre culture. Il ne dit rien de notre sens de la compassion ou du dévouement envers notre pays. En un mot, le PIB mesure tout, sauf ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue. »

Bien-être 2012, selon le Legatum Institute dans Bonheur media-prosperity_index_infographic

 

Que dit ce classement ? Les pays les mieux classés sont regroupés en haut à gauche (Canada, Etats-Unis, Union Européenne, Australie, etc.). Cinq autres groupes sont visibles : les pays qui ont de la croissance sans liberté individuelle (Chine, Arabie Saoudite, par exemple), ceux qui ont une économie en devenir mais des problèmes de sécurité (Inde, Mexique, Colombie, par exemple), ceux dont la population est éduquée mais qui ont un faible niveau de gouvernance (Russie, Iran, par exemple), ceux qui ont un capital social élevé compensant la faible gouvernance (Soudan, Libéria, par exemple), ceux qui sont très loin de la prospérité (Haïti, Pakistan, par exemple).

Cet indice de l’Institut Legatum a été publié pour la première fois en 2006, avec l’ambition, à l’instar de nombreux autres indicateurs comme l’IDH, d’évaluer le bien-être des populations.

Informations disponibles sur le site d’information Slate.fr (en français) et sur le site de l’Institut Legatum (en anglais).

Publié dans : Bonheur, Croissance, PIB, Santé |le 9 novembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Utopiesurmesure |
club des francophones |
Confiez vos affaires et vos... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Diagefofog
| Theworldofhipsters
| Lallamoulati